Chargement

Plus-values de cession de titres, quel prix d'acquisition retenir ?

Posté le : 19/03/2018

Un contribuable avait souscrit, lors de la constitution d’une société, 150 000 parts au prix unitaire de 10 €, soit une valeur totale de 1 500 000 €, mais n’avait versé que la moitié de la somme, soit 750 000 €. Pour le calcul de la plus-value réalisée lors de la cession ultérieure des titres, l’administration avait considéré que le prix d’acquisition devait s’entendre du prix effectivement versé par l’intéressé (750 000 €) et non du prix convenu (1 500 000 €). Les juges du fond s’étaient rangés à cette position.

Le Conseil d’Etat annule pour erreur de droit l’arrêt de la cour administrative d’appel de Nancy pour n’avoir pas recherché si la somme de 750 000 € dont le contribuable restait redevable à l’égard de la société (et qui n’avait pas été intégrée au prix d’acquisition faute d’avoir été personnellement acquittée par l’intéressé) ne constituait pas une contrepartie effectivement mise à sa charge.

Autres articles

Fraude fiscale : qui peut porter plainte ?

La direction générale des Finances publiques précise les modalités de poursuites pour fraude fiscale.

Lire la suite

Comment calculer les taxes sur les cessions de terrain ?

Publication des coefficients d'érosion monétaire pour calculer les taxes sur les cessions de terrains constructibles.

Lire la suite

Votre nom de domaine est-il un actif ?

Droits d'utilisation d'un nom de domaine : charges ou immobilisations ?

Lire la suite

Le mandat de protection future s’organise

Les modalités de la publicité du mandat de protection future, ainsi que l'accès au registre créé par la loi, seront précisés par un décret en cours d'élaboration.

Lire la suite

90 % des prestations compensatoires sont sous forme de capital

Selon une étude du ministère de la justice qui porte sur l'année 2013, neuf prestations compensatoires sur dix prennent la forme d’un capital dont le montant médian est de 25 000 €, et dans un cas sur dix, le montant attribué est supérieur à 100 000 €.

Lire la suite

54 % des auto-entrepreneurs en font leur activité principale

En 2014, 60 % des auto-entrepreneurs immatriculés au premier semestre démarrent effectivement une activité économique avant la fin de l’année ; ils se lancent principalement dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques (19 %), le commerce (16 %) ou la construction (13 %).

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales